Test JOL : Conan Exiles

Présentation

Conan Exiles est un Sandbox orienté principalement sur la survie, la construction et le PvP.

Il faut savoir que le jeu est déconseillés aux moins de 18 ans. D’une part, parce que le degré de violence n’est pas paramétrable : décapitation et démembrements sont fréquents ; d’autre part, parce qu’au début du jeu, les personnages sont nus comme des vers. On peut choisir de masquer la nudité, mais ça ne vous rapportera pas la moindre protection !

Quoi qu’il en soit, violence et corps musculeux huilés ne sont-ils pas les deux piliers de l’univers de Conan le Barbare ?

En parlant de corps musculeux, je me présente : mon petit nom, c’est Ryth. Je suis un joueur PVP principalement. Je suis le jeu depuis 2 ans ; j’ai commencé au début de l’Early Access (EA). Je suis aux alentours de 700 heures sur le jeu.


Naturellement, ce test risque de tourner principalement autour de ce que j’aime faire : du combat, des constructions et des raids. Je vais aussi tenter de détailler au mieux l’aspect PVE bien que je n’ai qu’une maigre expérience de ce contenu.


Reprenons le slogan pour dérouler au mieux le descriptif du jeu : Survive, Build, Dominate.

Survivez

Dans un premier temps, vous devrez créer votre personnage sur sa croix. Les choix sont suffisamment variés pour que votre personnage soit différent des autres, mais l’on dénote tout de même peu de possibilités au niveau du visage.

Les joueurs de RPG sont coutumiers des paramètres qui viennent caractériser le visage, la taille, la musculature, la voix, la couleur de peau, la pilosité...

Mais soyons honnête : le plus surprenant, c’est la possibilité de déterminer la taille du sexe de votre personnage masculin et la taille des seins de votre personnage féminin. Un aspect mis en valeur par la nudité dont j’ai parlé plus haut. Cela avait fait couler beaucoup d’encre à l’époque de l’accès anticipé ; je pense que le sujet a été suffisamment commenté pour ne pas s'appesantir là-dessus. Remarquez tout de même qu’on n’en finit jamais de faire des blagues en jeu sur le sujet.

Au-delà du symbole, la taille n’est jamais qu’un détail de l’histoire. En revanche, ce qui est important, c’est que l’on choisit sa religion. Celle-ci définit certains avantages qui peuvent faire une belle différence en jeu. Pensez donc à choisir divers dieux dans votre équipe pour optimiser vos bonus. Il est toujours possible de changer de religion, à condition de trouver le bon PNJ.

CsPNwd1XYAAlrM6.jpg
CsUM_fVWEAAPJsi.jpg

Une fois la création finalisée, une petite intro vous explique pourquoi vous êtes crucifié-e et comment vous réussissez à vous libérer. Commence ainsi votre traversée du désert pour lutter pour votre survie.

L’interface est très épurée, elle comprend des jauges de vie et de fatigue, somme toute assez classiques dans les jeux vidéos. Il faudra aussi se méfier des jauges de soif, de faim, de poids et de température.

La faim et la soif sont vitales, c’est pourquoi il est recommandé de s’installer près d’un point d’eau jusqu’à avoir suffisamment d’expérience pour créer un puits. Il vous faudra aussi récolter votre nourriture qui ne sera comestible que si vous la préparez correctement.

La jauge de poids désigne votre charge : si vous dépassez votre capacité maximale, vous serez très sérieusement ralenti-e. De plus, plus vous monterez en charge, plus vous vous fatiguerez rapidement. Et le type d’armure que vous porterez influencera cette capacité.

La jauge de température vous préserve des coups de chaleur (qui conduisent à la déshydratation) comme des coups de froid (mortels). Adaptez vos vêtements en fonction du climat !

Dans un premier temps, la survie est un peu difficile à prendre en main, d’autant plus que les monstres vous attaquent assez facilement et que certains sont notoirement pénibles. Par exemple, les hyènes entravent et tuent à petit feu.

Le système de combat a été complètement revu sur les dernières mises à jour. Exit le spam click à la Minecraft : vous avez maintenant une gestion de combos et des effets visuels qui signalent brise armure, saignement, etc.

Pour le coup, bien que l’on soit encore loin d’un For Honor, les combats sont plaisants et on apprend rapidement à s’adapter aux cibles. Se focaliser sur une cible unique facilite les combats. Attention : en PvP, il faut constamment renouveler le ciblage. Avec ce mode de combat, l’angle de la caméra est malheureusement encore approximatif, alors il arrive de perdre de vue le haut de la cible ou sa barre de vie.

Le Friendly Fire impose de coordonner l’équipe de joueurs lors des attaques de groupe, ce qui est plaisant et ajoute un peu de difficulté.

L’escalade est l’une des innovation les plus frappantes ajoutées depuis le début de l’Early Access. Cet ajout est bien réalisé et novateur. Il est loin le temps ou couper un escalier barrait l’accès à une base et limitait les raids. L’escalade règle définitivement ce problème. Elle apporte d’autres bienfaits au PVP : escalader des murs d’enceinte permet de jouer les cambrioleur sur les bases mal conçues, escalader des falaises est vraiment immersif et fait gagner un temps fou. On dit qu’un instructeur peut apprendre à créer des griffes et des bottes d’escalade, encore faut-il le trouver (no spoil here).

Gare à la chute mortelle qui menace si vous glissez, ne serait-ce que de quelques mètres. C’est parfois frustrant, mais c’était nécessaire puisque dans l’accès anticipé les chutes étaient complètement irréalistes.

conanexiles_expansion_6.jpg

Vos premiers besoins assouvis, vous devrez trouver l’endroit parfait pour installer votre future base. Veillez à l’accès aux ressources sans attirer la convoitise de vos voisins.

Bâtissez

Comme tout bon Sandbox, Conan permet de réaliser des constructions majestueuses et imposantes. Pas de limite imposée par les blocs posés ici : il est même possible de créer sur, autour, voire sous le flanc d’une montagne. À la verticale comme à l’horizontale.

D’autres jeux (Minecraft, 7D) permettent creuser le sol ; ici, il faut y renoncer. De fait, en matière de construction pure, Conan Exile s'apparente davantage à Rust. L’un et l’autre offrent d’ailleurs la possibilité de créer des angles et des toitures obliques. Rust et Conan Exile, même combat : il est essentiel de penser sa construction en fonction des risques encourus en cas de raid. C’est un aspect d’autant plus important que la dernière mise à jour comprend la mise en place d’un système de Purge : dorénavant, à partir d’un certain niveau, vous serez régulièrement attaqué par des PNJ. Un son sourd retentit pour prévenir que la fête commence.

Le farm est relativement long sur Conan ; il faut compter plusieurs heures de jeu pour réaliser un bâtiment imposant sur un serveur officiel. C’est pourquoi, avec du recul, je vous recommande de vous orienter plutôt vers un serveurs privé (x2 ou x3).

La survie implique le besoin de ressources. Lui-même pousse à sortir de chez soi, à prendre des risques, à repousser ses limites... inexorablement. Il vous arrivera certainement de vous faire gank ou de ganker vos voisins. Or, le jeu est un brin cruel : vous risquez de perdre tout ce que vous portez au moment où vous mourrez... Un réglage serveur adéquat peut néanmoins adoucir votre sort.

La difficulté est toutefois plutôt bien dosée : monter vers le Nord, c’est trouver des ressources plus intéressantes, mais aussi des animaux et des PNJ plus coriaces.

Le système de température sur lequel il faut garder un oeil empêche les joueurs les plus expérimentés de piller les spots les plus convoités. Ainsi, avant de prétendre vous installer DANS LE NORD, vous devrez temporiser, vous installer en plusieurs temps, isoler vos bâtiments et vous fabriquer des vêtements.

Un système de level valide l’expertise de votre personnage : celui-ci prend de l’expérience aussi bien en tuant qu’en fabriquant. Et dans Conan Exile, l’un ne va pas sans l’autre. Vous pourrez notamment devenir un esclavagiste en herbe : capturer et asservir des PNJ permet de mettre à votre service des artisans, des combattants, voire des danseurs qui apporteront une touche joviale et animée à votre petit village.

Question d’éthique, concernant l’esclavage, j’étais personnellement sceptique. C’est peut-être aussi votre cas. Rappelons donc que l’esclavage est un pilier fondateur de la licence, de l’histoire de Conan. Lui-même esclave, il a parcouru un long chemin après avoir laissé derrière lui la roue qui enchaînait et qui est un symbole de son monde. Je dois reconnaître que les éditeurs du jeu ont plutôt bien pensé son utilisation.

Roue aux esclaves Conan Exiles

Une fois votre base sécurisée, peuplée et armée, vous êtes paré pour l’exploration.

II existe à ma connaissance trois donjons en PVE réalisable à 2-3 joueurs. Ils seront plus ou moins difficiles selon votre niveau et votre équipement. Terminer les donjons débloque des recettes de craft qui permettent de s’équiper mieux ou à moindre coût. Notons d’ailleurs que pour réparer un équipement, il est nécessaire d’en connaître le procédé de fabrication. Logique. Les recettes découvertes sont liées au personnage, c’est pourquoi il faut recommencer le donjon lorsqu’un un nouveau membre intègre la tribu.

Dominez

Une fois bien établi-e, la compétition avec l’entourage prend une nouvelle envergure : à vous de faire de vos voisins des alliés, des cibles ou même des vassaux (sur serveur RP bien entendu). Avant de pouvoir Raid une base, il vous faudra créer un trébuchet et/ou des jarres explosives. Il était possible dans l’accès anticipé d’ouvrir une base avec des armes en acier ; ce n’est plus le cas, ce qui n’est finalement pas plus mal pour les nouveaux joueurs. Choisissez vos cibles avec soin pour rentabiliser votre raid.

Si vous avez joué à Rust, la fabrication des jarres vous sera familière ; en matière de fabrication d’explosifs, le principe est le même. La jarres peuvent être fabriquées à partir de composants assez difficiles à réunir. De plus, leur rayon d’action est assez court. Elles permettent de détruire les portes T2 et T3 bien qu’il faille plusieurs explosifs pour en venir à bout. Il est néanmoins possible d’attaquer par les murs, les fondations ou les plafonds pour un coût supérieur.

Le trébuchet, quant à lui, est une arme de siège à distance. Il faudra en apprendre le plan, puis réunir tous les composants utiles au montage. La portée du trébuchet est tout à fait raisonnable et avantageuse. Cependant, il requiert beaucoup de pierres qui serviront de contrepoids à vos boulets . Prévoyez donc d’en récolter aux environs. Le système de visée du trébuchet et plutôt primitif : tout se fait au juger. Tant mieux : c’est bien plus réaliste qu’une interface travaillée ! Cette arme peut être manoeuvrée par un seul joueur, mais c’est bien plus facile à deux. La balistique et sa protection ajoute en tout cas un gameplay très intéressant. Le Raid au trébuchet n’est pas spécialement cher, mais il faudra le réaliser sur le long court, car les structures T2 et T3 résistent assez bien à votre nouveau jouet.

Pasted-image-at-2017_01_27-12_23-PM.png

Notons qu’il est également envisageable d’exploser des structures avec des orbes. Je n’ai pas pu essayer ce type de grenades pour le moment.

Pour dominer toujours plus, vous pouvez faire appel à votre divinité. Faites un temple à son effigie puis améliorer-le. Farmer de grosses quantités de “faveur divine” autorise à invoquer son avatar.

Le principe est assez simple : une fois le farm terminé, vous fabriquez une sorte de jeton à activer près de la base que vous souhaitez piller. Quelques secondes d’incantation vous amènent à piloter un avatar géant qui rase absolument tout sur son passage.

Précisons que les mises à jour récentes intègrent une protection contre les divinités pour les bases. Pour l’obtenir, il faudra farmer des “faveurs divines” puis mettre en place un dôme dont la durée de vie sera proportionnelle à votre investissement..

Je n’ai pour ma part jamais joué sur ce type de serveur car, dès l’Early Access, ce dispositif était bien trop redoutable. La puissance des divinités n’a jamais été équilibrée ; les développeurs ont bien tenté d’allonger la canalisation et d’ajouter des signaux lumineux, mais cela n'empêche pas le Raid OFF.

Je ne peux malheureusement pas vous en dire davantage pour le moment puisque j’ai fait le choix de réaliser le test sur un serveur privé sans avatar. Si vous avez une forte  expérience par rapport à ce gameplay, je vous invite à nous en dire plus en commentaire.

Conan-Exiles-Avatar.jpg

Conclusion

Conan Exile est un jeu novateur qui tente de nouvelles choses pour se démarquer de la concurrence. Graphiquement et auditivement, il n’y a pas de doute, vous serez en pleine immersion dans l’univers de Conan. Les règles du jeu sont cruelles et tout à fait en relation avec ce que cherche la grande majorité des joueurs PvP.

Toutefois, plusieurs bugs toujours présents sur l’interface utilisateur, mais également sur la charge des serveurs, pourront rendre réticents certains joueurs. Pour ceux qui ont connu les déboirs de la release d’Age of Conan, nous n’en sommes tout de même pas là, mais une nouvelle fois, le studio Funcom ne brille pas par une commercialisation sans défaut.

Il faut préciser que peu de serveurs privés permettent de jouer de façon optimale. Les charges sur le serveur sont énormes et le jeu est mal optimisé, ce qui mène progressivement à wipe le serveur une fois surchargé, car le lag rend le jeu injouable. Évitez les serveurs à plus de 40 slots, preferez une bonne communauté et trouver votre bonheur parmis tous les serveurs privés disponibles.

Tout comme Arma3 et GTA5 (FiveM), vous avez la possibilité de parler en jeu, ce qui a permis la création de grosses communautés Roleplay. Il y a donc la possibilité d’ajouter au moteur du jeu énormément de contenu personnalisé.

En bref :

Le travail accompli cette dernière année de développement est colossal, le jeu a énormément de potentiel et a eu un énorme ajout de contenu depuis la sortie de l’accès anticipé.

Mais vous êtes prévenu : armez-vous de patience face aux bugs, évitez les serveurs officiels en vous trouvant une bonne communauté, sur un serveur stable, et surtout amusez-vous un maximum en profitant des premiers instants du jeu, qui sont, de mon point de vue, fabuleux.

Les plus :

+ Les multiples possibilités de construction et d’architecture.

+ L’escalade !

+ L’immersion et le rendu de l’univers de Conan.

+ La carte impressionnante et les multiples biomes.

+ La possibilité de paramétrer son serveur pour autoriser les heures de raid ON dans la journée.

Les moins :

- Les bugs, toujours les bugs.

- Les divinités, mal gérées.

- Les raids, encore et toujours mal équilibrés.

- Le système de combat, largement amélioré, mais pas encore optimisé.

- La charge sur les serveurs et le manque d’optimisation du jeu.

Réactions (66)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Conan Exiles ?

14 aiment, 10 pas.
Note moyenne : (24 évaluations | 0 critique)
5,6 / 10 - Assez bien

39 joliens y jouent, 44 y ont joué.